Mise en forme article

Ou « tout est bien qui finit bien ! »

Jeu dans le mauvais ordre. Ou pour les English friendly : OooS pour Out of order Sequencing

Don du ciel pour les joueurs, supplice pour les Rules Guru, plaisir et souffrance pour les arbitres, source d’innombrables paradoxes temporels pour le Multivers. Mais que sont-ils et surtout pourquoi existent-ils ? À partir de maintenant, je vais vous guider par-delà les distorsions de la quatrième dimension !

Techniquement correct est le meilleur type de correction

« Magic est un jeu compliqué ». C’est ainsi que Matt Tabak débute ses bulletins des règles complètes (CR). Et vous allez le constater souvent à votre tour.

Commençons par un scénario familier pour tout un chacun. Je débute mon tour. Je pioche, fixant intensément ma nouvelle carte en espérant la changer en autre chose, puis je dégage mes terrains.

Levez votre main si vous vous êtes dit immédiatement : « Mais tu aurais dû dégager D’ABORD !! »

Effectivement. Combien de vous font parfois cette erreur ? Combien m’auraient arrêté pour une infraction durant un tournoi ? Je pense que c’est la fois « tout le monde » et « personne ».

C’est un exemple classique d’OooS : si un joueur effectue des actions dans un ordre autre que celui des CR sans en tirer un avantage stratégique, alors il n’y a pas de raisons de couper les cheveux en 4. Jouons à Magic et éclatons-nous !

Le jeu dans le mauvais ordre est couvert par une section spécifique des règles de tournoi de Magic ; maintenant que nous en avons un aperçu, laissez-moi vous présenter une version synthétique de cette règle qui se révèlera utile plus tard (référez-vous au MTR 4.3 pour la version complète).

« Les joueurs sont autorisés à exécuter un bloc d’actions dans le mauvais ordre du moment :

    • Que toutes les actions faites doivent être légales si elles étaient exécutées dans bon ordre.
    • Qu’elles amènent à un état de jeu légal et clairement compréhensible une fois complété.
    • Qu’elles ne permettent pas à un joueur de recevoir prématurément des informations susceptibles de modifier des décisions devant être prises par la suite dans cette séquence.
    • Que ce ne soit pas une tentative d’utiliser les réactions d’un adversaire […] dans le but de modifier leurs actions ou en faire d’autres.

Acclamons le Crapaud hypnotique :

Tout le monde aime le Crapaud hypnotique

Les MTR parlent d’une « meilleure compréhension des options offertes par les règles du jeu, une meilleure conscience des interactions en cours dans la partie, et une meilleure planification tactique » (MTR 4.1). Être capable de gagner un avantage tactique grâce à une meilleure connaissance des règles est légal et doit être récompensé. Mais le pinaillage ne doit pas l’être ; il faut récompenser un impact effectif sur le jeu.

Par exemple si mon adversaire garde une forêt et une plaine afin de contrer la capacité déclenchée d’un Retour de Kozilek avec un Commandement de Dromoka, il se prépare une mauvaise surprise ; à l’opposé s’il bluffe cette action parce qu’il a réalisé que j’étais un joueur inexpérimenté, il mérite alors son avantage.

Examinons un scénario de « OooS versus une connaissance supérieure des règles. »

Amy : « Je lance une Saisie des pensées »
Hypno : « OK »
Amy met la Saisie des pensées dans son cimetière
Hypno : « ARBIIIIIIIIITRE ! »
Arbitre : « Bonjour. Comment puis-je vous aider ? »
Hypno : « Amy a mis sa Saisie des pensées au cimetière avant que je n’ai révélé ma main.»

Dans les années 2000, c’était un des meilleurs raisonnements pour gagner des manches grâce aux Procedural Errors de votre adversaire… Puis quelqu’un réalisa que ce n’était pas sain pour le jeu et inventa le jugement selon les intentions. Il s’agit d’une sorte d’oncle au 30ème degré de OooS. Si vous lisez cette article, gardez à l’esprit que cela date de plus de 10 ans !

J’espère que vous n’êtes pas dupes face à de telles manipulations : soit Hypno veut nous faire croire qu’Amy a résolu Saisie des pensées sans choisir de cible, soit il espère qu’un Warning la rendra nerveuse, mais nous ne pouvons lui donner raison. Déplacer Saisie des pensées au cimetière sans attendre sa résolution n’ayant aucun effet sur le jeu, nous la considérerons comme étant sur la pile.

Dans la situation improbable où cela aurait une importance (l’adversaire veut lancer un Saccagement de mémoire), Hypno ou l’arbitre peuvent demander à ce que l’action soit exécutée dans le bon ordre afin que l’adversaire puisse répondre. Ce n’est PAS une infraction, c’est autorisé par les règles gérant les OooS.

S’il vous plaît, rappelez-vous qu’un joueur ne peut pas demander la priorité sans l’utiliser (MTR 4.2) : prévenez les joueurs si leur intention était visiblement de perturber le déroulement de la partie.

Non, juste les deux

En présence d’OooS, la collecte d’informations sur les actions et les paroles des joueurs est d’une importance capitale : empiriquement, nous ne pouvons permettre l’ambiguïté alors nous privilégions l’intention. Voyons comment ce détail peut faire évoluer un scénario de façon totalement différente.

Scénario A

Leela : « Changelieu »
Rodriguez : « OK… »
Leela : « Je sacrifie tout ». Elle met le Changelieu au cimetière puis se saisit de son deck.
Rodriguez : « Attends ! ARBIIIIIIIIITRE !!! »
Arbitre : « Bonjour ! Comment puis-je vous aider ? »
Rodriguez : « Leela a mis son Changelieu au cimetière avant de sacrifier quoi que ce soit. Elle l’a donc résolu à 0 d’après moi. »

OooS ou non ?

Réponse : j’espère que nous sommes tous d’accord qu’il s’agit d’une tentative d’exploitation des règles par Rodriguez… La réponse est que c’est un OooS. Leela a clairement déclaré ce qu’elle faisait et elle n’en tire aucun avantage stratégique.

Scénario B

Leela : « Changelieu. »
Rodriguez : « OK… »
Leela met le Changelieu dans son cimetière puis se saisit de son deck.
Rodriguez : « Attends ! ARBIIIIIIIIITRE !!! »
Arbitre : « Bonjour ! Comment puis-je vous aider ? »
Rodriguez : « Leela a mis son Changelieu au cimetière avant de sacrifier quoi que ce soit. Elle l’a donc résolu à 0 d’après moi. »

OooS ou non ?

Réponse : aussi étrange que cela puisse paraître, ce n’est pas un cas d’OooS cette fois-ci. Est-ce que cela signifie que Rodriguez a raison ? Pas vraiment. Il y a DEUX actions qu’il faut analyser ici. La première est de mettre le Changelieu au cimetière, ce qui a un impact négligeable stratégiquement parlant. La seconde est la prise du deck pour résoudre Changelieu. Le vrai problème ici est que Leela n’a pas déclaré combien de terrains elle va sacrifier. Cela autoriserait Leela à compter les terrains dans son deck puis à prendre une décision : c’est une information stratégique à laquelle elle n’a pas accès sans l’OooS. Leela a commis une Game Rule Violation ici : elle a besoin de déclarer son intention avant de pouvoir résoudre son sort correctement.

La porte de l’effroi :

Il est temps de vous défier maintenant !

Scénario

Hermes : « ARBIIIIIITRE !!! »
Arbitre : « Bonjour ! Comment puis-je vous aider ? »
Hermes : « Barbara a activé la capacité d’un Prophète fou mais a pioché immédiatement au lieu de se défausser. »

OooS : oui ou non ?

Réponse : bien sûr que non. Barbara obtient une information stratégique importante en piochant avant de se défausser. Il y a une raison pour laquelle l’image de la carte est un vieux fou et pas un jeune prodige. Dans ce cas, enquêtez et, s’il n’y a pas de triche, statuez que c’est une Hidden Card Error.

Note : dans ce scénario, la correction appropriée pour la HCE serait celle établie pour la condition suivante « Si l’erreur a mis prématurément des cartes dans un ensemble ». Barbara révèle alors sa main à Hermes qui choisira la carte « piochée » (parmi les cartes qu’il ne connaît pas, s’il y en a) celle-ci sera mise de côté le temps que Barbara se défausse d’une carte.

Scénario

Carole contrôle un Mythe réalisé et, durant sa première phase principale, lance Chair à dragon. Hubert l’autorise immédiatement et lui disant « d’accord, il est lancé. »
Donc Carole met deux jetons sur le champ de bataille et, juste après, ajoute un marqueur « sapience » sur l’enchantement.
Hubert ouvre alors grand les yeux et…
Hubert : « ARBIIIIIITRE !!! »
Arbitre : « Bonjour ! Comment puis-je vous aider ? »
Hubert : « Carole a créé ses jetons sur le champ de bataille puis a mis un marqueur sur son enchantement. Elle a manqué son trigger ! »
Carole : « Quoi ?!?!? J’ai tout fait correctement, tu chipotes ! »
Hubert : « Ce n’est pas la façon correcte de faire ! »
Arbitre : « Hubert, éloignons-nous de la table un moment que tu m’expliques calmement la situation. Carole, ne t’inquiète pas, je t’écouterai ensuite. »

Les deux joueurs confirment la version ci-dessus. OooS ou pas ?

Réponse : oui. Bien qu’Hubert ait raison quant au fait que l’ordre des actions n’a pas été respecté, avoir placé les jetons en premier sur le champ de bataille n’a procuré aucun avantage stratégique à Carole par rapport au placement de marqueur. De plus, les deux joueurs conviennent que tout a été réalisé en un seul bloc d’actions sans pause, donc l’OooS est applicable. Si Hubert souhaite agir en réponse, il peut demander à Carole de réaliser ses actions dans le bon ordre.

Scénario

Philippe a un Scrige du caveau, un Dévastateur entravarc avec un marqueur +1/+1 et plusieurs artefacts. Morgan possède uniquement une copie de Vedalken Shackles sur le champ de bataille. Philippe attaque Morgan avec le Scrige, ce à quoi Morgan répond en activant les Fers pour en prendre le contrôle. Philippe attrape 4 artefacts à la main puis recompte les îles de Morgan, qui en contrôle 4. Philippe attrape son Dévastateur avec son autre main et déclare : « Je le sacrifie pour mettre 5 marqueurs sur le Scrige, ce qui fait que la capacité des Fers ne fonctionne plus » et place le Dévastateur dans son cimetière.

Morgan : « ARBIIIIIITRE !!! »
Arbitre : « Bonjour ! Comment puis-je vous aider ? »
Morgan : « Philippe a affirmé qu’il mettait 5 marqueurs, mais il n’a sacrifié que le Dévastateur avant de mettre tous ses autres artefacts au cimetière. D’après moi il n’y a qu’un marqueur sur le Scrige. »

OooS ou non ?

Réponse : absolument ! À cause du « manque d’autonomie des bouts de carton » (pour citer Danilo RAINERI), l’utilisation des deux mains pour les manipuler est une idée ingénieuse. Il est parfaitement normal qu’au milieu d’une OooS certaines étapes intermédiaires semblent illégales. Cependant la séquence est complète lorsque Philippe met ses quatre autres artefacts au cimetière et alors l’état de la partie est légal. Philippe n’a par contre plus le droit de revenir sur les quatre artefacts choisis.

Scénario

L’enfer, c’est les autres robots

Timmy : « Life from the Loam. »
Robot-Diable : « OK »
Timmy met sa Life from the Loam au cimetière et se saisit de la pile pour choisir trois terrains.
Robot-Diable : « ARBIIIIIITRE !!! »
Arbitre : « Bonjour ! Comment puis-je vous aider ? »
Robot-Diable : « Timmy a lancé Life from the Loam sans annoncer de cibles. J’ai dit OK mais maintenant il veut choisir trois terrains dans son cimetière. »
Timmy : « Mais… Je… »

OooS : oui ou non ?

Réponse : absolument pas, mais cela ne signifie pas que Robot-Diable a raison…
Généralement parlant, OooS est déclaré quand un joueur n’annonce pas de cibles et attend la réponse d’un joueur. Nous devrions enquêter et nous finirions probablement par déclarer une GRV. Bien que le texte de Life from the Loam l’autorise à être lancé sans cible, une enquête rapide permettrait de découvrir que l’intention de Timmy n’était pas d’en abuser, mais une erreur. Il voulait choisir trois terrains mais il l’a fait dans le mauvais timing. Le forcer à jouer ce sort sans cibles serait une distorsion de sa véritable intention et le triomphe du chipotage sur la règle dans un jeu complexe que nous ne voulons pas voir dirigé par ce genre de comportement.
Nous statuons une GRV pour Timmy, lui rappelons la règle et le laissons revenir en arrière pour qu’il puisse déclarer ses cibles.

Jeu d’esprits

Pour finir, étudions deux scénarios apparemment similaires et souvent perturbants.

Scénario 1

Un très long match (sans limite de temps) est en cours entre deux vétérans…
Nibbler est vraiment concentré : il observe ses créatures. Sans rien demander à Gleemax, il engage ses deux Ours runegriffe. Il engage ensuite son Mutecaveau et une forêt pour l’activer, regarde son adversaire et dit : « j’attaque de cette manière. »
Gleemax : « Quoi ? Non non… ARBIIIIIITRE !!! »
Arbitre : « Bonjour ! Comment puis-je vous aider ? »
Gleemax : « Nibbler a engagé ses deux créatures pour attaquer, puis il a engagé le Mutecaveau et payé pour l’animer. Je pense qu’il ne pouvait plus le faire. »

OooS : oui ou non ?

Réponse : Bien sûr que oui. Alors, les MTR 4.2 insistent sur l’incontournable raccourci selon lequel toute intention d’attaque d’un des joueurs signifie passer directement au début de la phase de combat. Cependant, cela est surtout fait pour empêcher de piéger un Commandement cryptique de son adversaire en permettant ainsi au Mutecaveau d’attaquer sans entraves. Nibbler déclare ici toutes ses actions en une seule séquence, sans marquer de pauses importantes pouvant laisser penser qu’il cherche juste à obtenir des informations.

Note : Je peux déjà vous entendre : « Et si Nibbler avait déclaré une attaque au préalable ? » « Et si…? ». Malheureusement la machine à « Et si ? » n’a pas encore été inventée et je ne suis pas autorisé à vous laisser l’utiliser donc vous devriez lire l’article de Kevin Attacking, Blocking and shortcuts et celui de Toby Do not pass go afin d’avoir plus de détails.

Scénario 2

Avançons trois tours plus tard.

Gleemax : « J’aimerais attaquer. »
Nibbler : « OK.»
Gleemax : « J’attaque avec trois Cephalid Looter. »
Nibbler : « Je bloque avec mon Grizzlis, j’anime un Mutecaveau et je lance un Ashcoat Bear afin de bloquer les deux autres ! »
Gleemax : « Quoi ? Tu as commencé à bloquer, tu ne peux plus faire ça ! ARBIIIIITRE !!! »

OooS ou non ?

Réponse : levez la main si vous avez dit non… Cependant, nous sommes en présence d’un OooS. Il s’agit même de l’exemple mentionné dans les MTR ! Alors pourquoi autorisons-nous ceci ?

Premièrement Nibbler a effectué toute l’action d’un seul bloc sans essayer d’obtenir d’informations complémentaires.
Ensuite rien n’empêche Gleemax d’intervenir. Nibbler est dans ce cas celui qui donne des informations! Si Gleemax doit agir avant la déclaration des bloqueurs, il est autorisé à demander à Nibbler d’effectuer ses actions dans le bon ordre.

La seule raison qu’aurait Gleemax de s’opposer à ce ruling est de ne pas pouvoir faire de blessures (ou économiser un anti-bête) grâce à son exploitation de failles techniques. Cette décision est donc complètement en adéquation avec la philosophie de la précédente.

Avant de vous quitter, j’aimerais remercier Jacopo Strati pour m’avoir encouragé à écrire cet article. Ensuite merci à Andrea Mondani et Salvatore La Terra pour leur précieuse et complète relecture de l’article original en italien.
Des remerciements spéciaux à David De la Iglesia et Maria Zuyeva pour leurs efforts pour faire publier la version internationale de l’article et, le dernier mais non le moindre, merci à Kevin Desprez pour la relecture finale et l’hébergement de cet article sur son blog.

J’espère qu’après la lecture de cet article, devenir votre propre grand-père ou grand-mère sera le seul paradoxe temporel trop effrayant pour vous ! Si vous avez des questions sur cet article, vous pouvez me joindre via Facebook ou Judge Apps… Peut-être mon adresse fonctionnera-t-elle encore au troisième millénaire !

Donato DEL GIUDICE