Modification des règles de tournoi pour l’Allégeance de Ravnica

Nouveaux documents

IPG | MTR

Allégeance de Ravnica est là, ce qui veut dire qu’il est temps pour nous de sortir nos drapeaux Simic. Ouvrez les chambres de clonage ! Préparez les épiceusses !

Deux nouveaux Match Loss

Je parie que j’ai votre attention maintenant. Je vais annoncer quelque chose d’important, mais pas aussi important que vous pourriez le penser. Respirez à fond.

Déterminer un vainqueur de manière inappropriée ainsi que Corruption et Paris sont maintenant punis par des Match Loss.

Respirez. Utilisez vos branchies si besoin est. Voici ce qu’il est vraiment important de se rappeler : si la personne savait qu’elle n’était pas autorisée à faire une offre ou à lancer un dés, c’est toujours considéré comme de la triche. La plupart des gens sont au-dessus de ça.

Mais, les règles dans ces sections sont compliquées, et parfois les personnes n’ayant pas joué dans beaucoup de gros tournois n’en connaissent pas les détails et tombent dans le panneau par inadvertance. Dans ces cas là, il est possible de donner un toujours-dur-mais-pas-aussi-dur Match Loss (ou double Match Loss dans certains cas) et traiter le cas plus comme une opportunité d’éduquer que de sortir la paperasse d’une disqualification.

En plus de ce changement, les joueurs ne sont plus obligés d’appeler un arbitre dès qu’ils reçoivent une offre. Il est toujours attendu qu’ils avertissent de l’infraction (comme pour toutes les infractions), mais ne pas avertir un arbitre ne les disqualifiera pas d’emblée pour la même infraction. En contrepartie, nous renforçons les règles concernant le fait de piéger un adversaire. Tenter d’induire la possibilité d’une infraction (“Une égalité est tellement nulle à ce stade. Si seulement on pouvait faire quelque chose !”) est, en soi, une infraction.

Chasser les trolls pour de meilleurs triggers

Certains d’entre vous se souviennent peut-être que j’ai écrit quelque chose à propos du Troll du Charnier il y a quelques temps. Pendant une discussion à ce propos avec les braves gens de la R&D, nous avons également discuté des parties des règles qui ne fonctionnaient pas aussi bien que nous le voulions, et cela a amené quelques modifications. Bras-tentacules !

Tout d’abord, le cas spécifique des triggers avec une action par défaut n’existe plus. Ces règles existent depuis toujours – elle traquent l’IPG – et il s’est avéré que personne ne les aimait tant que ça. Certaines d’entre elles étaient particulièrement handicapantes, en particulier les “Pactes”. Ils y avait quelques recoins techniques bizarres : “Si vous ne le faites pas” et “Si vous ne pouvez pas” fonctionnaient de manières différentes (et le Troll du Charnier utilisait une formulation complètement différente). Maintenant, si vous ratez un trigger avec une option par défaut, votre adversaire décide s’il va en pile. S’il y va, c’est vous qui faites les choix appropriés.


Dans cette même section section sont également défini les triggers de fin. Des cartes comme Obzedat et Aetherling qui ont une capacité les retirant de la partie, et une capacité déclenchée retardée les ramenant en jeu. Bien que techniquement ce soient deux capacités complètement différentes, c’était intuitivement une seule capacité qui était très handicapante si vous en oubliez la seconde moitié, donc nous avons créé une exception pour ces cas là. Cela prend également en charge les cas comme des token du Geist de Saint Traft qui restaient sur le champs de bataille trop longtemps ou les triggers d’Amalgame prisé…

Attendez, Amalgame prisé ? Qu’est-ce qu’il vient faire là ? En fait la formulation de l’Amalgame était juste assez proche pour qu’elle tombe dans la même catégorie. Ce n’était pas un gros problème, une règle qui parfois déclenche un trigger qui était censé se déclencher de toute façon ne va rien casser, mais c’était assez étrange. Donc j’ai pris note de revisiter ce point la prochaine fois que nous travaillerons sur les triggers.

Maintenant, le trigger regarde les capacités déclenchées retardées créées par des capacités de manière explicite afin de clarifier les changements de zone causés par ces capacités elles-mêmes (et de manière temporaire, la création de jeton est dans le même panier). C’est plus précis, mais touche malgré tout les cartes qui ont l’air de déjà fonctionner de cette manière intuitivement. Je pense que cette version est plus facile à lire et à comprendre.


Parlons de The Tabernacle at Pendrell Vale. Il possède un super labo de recombinaison au sous-sol, mais la carte a été la bête noire de tout le monde depuis des années. Elle a une formulation majoritairement non-fonctionnelle qui est de créer des triggers sur d’autres objets, notamment des objets appartenant à l’adversaire. Donc c’est un terrain (mais pas à l’avant plan ni au centre) qu’il est incroyablement facile d’oublier pour l’adversaire, et la pénalité pour l’avoir oublier est très handicapante étant donné qu’elle a une action par défaut. En plus, vous recevez un warning, juste histoire d’être vraiment méchant.

Nous avons clarifié l’action par défaut. Et qu’en est-il du warning ? Comment rendre ces triggers non détrimentaux ? Il s’avère qu’il y a une solution intuitive – un trigger n’est détrimental pour vous qu’à condition que vous soyez la source de son existence. Soyez toujours responsables de vos créations !

Nous avons fait quelques autres changements non fonctionnels pour clarifier le tout, et maintenant vous avez une section trigger qui est plus rapide, plus forte, et seulement à moitié chameau.

On est déjà passé par là

De loin le plus gros changement en terme de volume de texte est la nouvelle section Communication dans les Magic Tournament Rules dédiées aux boucles. Elles sont revenues sur le tapis à cause de Teferi, et je parlais au Rules Manager Eli Shiffrin de la façon dont nous pourrions les rendre meilleures. Les règles sur les boucles sont bonnes. Elles pourraient avoir une seconde rangée de dents ou peut-être une queue mais qui peut se vanter du contraire ? Elles ne gère également pas vraiment les boucles qui ont été maintenues via des choix plutôt que via des actions. Et ça c’est plus facile à réparer que leur ajouter des dents.

Il y a un nouveau paragraphe dans la section 4.4 des MTR qui explique comment gérer les choix faits durant des boucles. Il y a un retour en arrière ici – dans le passé, si vous faisiez un choix impliquant une zone cachée (la plupart du temps votre main), vous n’aviez pas besoin de casser la boucle. Mais, maintenant que les choix sont similaires à des actions, si vous ne voulez pas faire un choix différent, vous devez prouver (soit en révélant soit en demandant la confirmation d’un arbitre) que vous ne pouvez pas. Dans le cas contraire, la boucle s’arrête. A présent, presque n’importe qui maintenant une boucle peut être arrêté.

On est déjà passé par là ?

Quelqu’un à besoin de pièces détachées de cheval ?

Parties diverses (de cheval ou autre)

  • Une centaine de personnes m’ont écrit pour s’assurer que je savais que les Tournaments Errors sont remises à zéro d’un tournoi à un autre. Oui, c’était un oubli. Non, personne n’a eu besoin d’un arbitrage sur ce point pendant toute la durée ou ce n’était pas bien précisé (c’est vraiment difficile d’avoir les infractions répétées de type Tournament Errors qui ne sont pas déjà des Game Loss !). Oui, c’est réparé.
  • Si un joueur dit “Go” (ou passe son tour d’une autre manière) et que le temps de la ronde se termine pendant que l’adversaire fait quelque chose durant l’étape de fin (ou n’a pas encore dégagé ses permanents), le tour de l’adversaire est le tour 0. Cela enlève l’envie de jouer la montre en ne dégageant pas ses permanents juste assez longtemps après qu’un joueur ait passé son tour.
  • Hidden Card Error a un petit ajustement concernant la frontière qui sépare cette infraction de Looking at Extra Card. C’est LEC si vous voyez une carte mais que vous ne l’ajoutez pas à un lot. C’est plus simple et espérons-le moins confusant. Il y a également une minuscule modification concernant l’endroit où sont replacées les cartes. Il était spécifié “le dessus de la bibliothèque”, mais il y a certains cas isolés ou il est possible que ce ne soit pas le bon endroit, donc des précisions ont été ajoutées pour refléter ça.
  • Lorsqu’il manque des cartes dans le deck d’un joueur, et qu’elles sont dans la réserve, nous les remplaçons par des cartes de la réserve au hasard. C’est correct pour le construit mais produit des choses étranges en limité. A présent vous mélangez à la bibliothèques des cartes aléatoires du sideboard choisies parmis celles qui étaient précédemment dans le deck principal. Ca a l’air étrange mais ça fonctionne. Mieux que l’hybride fourmilier-fourmi sur lequel je travaillais.
  • Un des exemple de Limited Procedure Violation est un joueur bougeant un peu trop sa tête en draft. Il ne devrait pas faire ça, ça rend les arbitres nerveux.
  • Il y avait une confusion sur l’usage du mot “identité” dans le fix partiel d’une Game Rule Violation concernant un problème de changement de zone. J’ai surpris tout le monde en attirant leur attention sur le fait que la carte du dessus de la bibliothèque, au moment du problème, si elle est toujours là, est identifiable. C’est logique, n’importe qui peut pointer cette carte et dire “oui, c’est bien celle-là”. Mais le terme “identité” tel qu’utilisé dans HCE implique la connaissance de la face recto de la carte. C’est un changement non fonctionnel, mais la définition n’utilise plus le mot “identité” pour éviter les confusions.
  • Les arbitres peuvent aider les joueurs à déterminer les informations de statut. Je parie que vous ne vous étiez jamais rendu compte que ce n’était pas le cas avant.

Mes minions sont nombreux, et majoritairement humanoïdes

Merci à tous ceux qui ont écrit en donnant des idées et des suggestions. Les documents de tournois sont un amalgame d’idées de toutes formes et de toutes tailles. Remerciements spéciaux pour leur maîtrise des greffes à Kevin Desprez, Scott Marshall, Sara Mox, Isaac King, Steven Zwanger, Bryan Prillaman, Eli Shiffrin, and Adam Eidelsafy. Profitez bien de vos nouveaux hybrides !

Oh, et encore une chose (rire maniaque)

Il y a un nouveau JAR ! Serieusement !There’s a new JAR! Seriously!

James et Kim et les équipes ont fait un tellement bon travail sur le JAR qu’il n’a jamais vraiment eu besoin de mise à jour au fil des années, et nous laissons les petits ajustement s’entasser jusqu’à ce que nous ayons une bonne raison de faire une modification. Les pénalités pour la corruption et la détermination d’un vainqueur de manière inappropriée devaient être rapportées sur le JAR (où elles seront les plus pertinentes), donc le JAR a fait peau neuve (pangolin !).

Les philosophies n’ont pas changées, pas plus que la longueur. Il est toujours rempli de bon conseils et maintenant vous avez une excuse pour aller le relire.