Jouer et arbitrer en même temps

(Article d’origine publié le 21 janvier 2014)

En REL Convivial, vous êtes autorisés à arbitrer et jouer un tournoi simultanément. Les MTR autorisent explicitement les officiels d’un tournoi à jouer lors d’une Friday Night Magic, avant-première, Launch Party et Game Day, ainsi que n’importe quel tournoi non Premier donc, en somme, n’importe quel tournoi qui ne fait pas partie du programme Premier Play. Être un arbitre et un joueur dans le même tournoi soulève de nouvelles questions et je vais tâcher de répondre à certaines d’entre elles.

Les premières questions se posent dès le début de l’événement. Est-ce que quelqu’un rentrera les résultats, comme par exemple l’organisateur du tournoi ou un employé du magasin ? Si non, vous allez probablement être responsable des inscriptions en amont. La préparation est très importante : être sur que tout soit prêt pour commencer à jouer dès que vous arrivez sur place évite les risques de retarder le lancement du tournoi. Cela peut vouloir dire préparer votre deck ou arriver en avance pour préparer le produit et ainsi accélérer la distribution. Tout le monde va vouloir votre attention au début du tournoi : vos amis pour discuter, des joueurs pour s’inscrire et d’autres joueurs voudront simplement vous poser des questions ou être sûrs que leur nouveau deck cool marche vraiment. Savoir déterminer les priorités et rester patient sont des qualités importantes (vous allez voir, cela va être un thème récurrent). Il est important de vous assurer qu’un joueur ne vous monopolise pas entièrement. Si quelqu’un a des questions à vous poser pendant l’inscription, cela peut être une bonne idée de leur demander de venir à côté de vous plutôt que de bloquer la file d’attente des autres joueurs voulant s’inscrire. Ainsi, vous pourrez répondre quand vous n’êtes pas directement en train de vous occuper d’un joueur.


Débuter le tournoi ne change pas vraiment si vous y jouez ou non. Quand tous les joueurs sont inscrits, générez les appariements et affichez-les selon la méthode qui marche le mieux pour votre magasin local. Il est bon de s’assurer à ce moment que votre adversaire soit au courant que vous êtes l’arbitre du tournoi et que vous êtes susceptible de vous lever et aller vous occuper d’un appel. Ainsi il ne sera pas surpris si vous quittez votre match soudainement et il sera plus compréhensif. Faites attention à la façon dont vous prévoyez de récupérer les résultats, si vous êtes le seul officiel du tournoi, les joueurs venant à votre table pour vous donner leurs résultats pour que vous alliez les rentrer immédiatement ne marchera pas, vous seriez en permanence loin de votre match ! De même, vous n’allez pas perdre une bonne partie de votre ronde à imprimer, couper et distribuer des fiches de résultats. Une solution peut être par exemple d’imprimer une copie des appariements, la laisser près de l’ordinateur pour que les joueurs puissent noter leur résultat : vous pourrez ainsi tout rentrer à la fin de votre match.

Ce qui nous amène à la question principale, comment faire pour gérer votre propre match ? La plupart des joueurs sont compréhensifs et savent l’importance ainsi que ce qu’on attend d’un arbitre, ce qui aide immensément. Votre pire ennemi sera l’horloge. Les rondes sont normalement chronométrées en REL Convivial. Les limites de temps sont généralement plutôt strictes car l’organisateur essaie de rentrer plusieurs avant-premières dans une journée ou de finir la FNM avant que le magasin ne ferme. A l’inverse, votre adversaire est là pour jouer à Magic et mérite d’avoir le temps de jouer sa ronde dans son entièreté et d’essayer de vous battre ! De fait, si vous donnez du temps supplémentaire à une table suite à une décision, rappelez-vous de donner du temps supplémentaire à votre table également. En gardant ceci à l’esprit, quand vous préparez votre deck, dites vous bien que Bleu-Blanc Élixir de l’Immortalité n’est pas le meilleur choix pour votre FNM !

Certaines fois, à la fin de la ronde, votre match n’est pas fini. Si vous vous êtes bien donné du temps additionnel, votre adversaire ne se sentira pas floué juste pour avoir joué contre l’arbitre. Cependant, si vous êtes le dernier match encore en jeu et qu’il y a un long temps additionnel, le risque est que cela embête et ennuie tous les autres joueurs qui attendent. Certains arbitres choisissent de concéder leur match dans cette situation, ce qui peut aider dans vos interactions avec la communauté, cela montre que vous ne vous faites pas passer vous-même avant le tournoi. Si cela vous arrive souvent cependant, il peut être temps de reconsidérer s’il est bon de jouer et d’arbitrer simultanément. Peut-être qu’il y a juste trop de joueurs ou qu’il y a beaucoup de joueurs inexpérimentés qui ont besoin d’aide et cela prend du temps. La meilleure solution dans ce cas est de trouver et d’entraîner un autre arbitre ! Si vous pouvez construire une petite communauté d’arbitres, vous pourrez jouer à tour de rôle dans les tournois de votre magasin local.

La dernière question (qui revient souvent) est la suivante : comment gérer les erreurs dans votre propre match ? Dans un monde idéal, il y aura un autre arbitre dans la salle (peut-être un joueur et arbitre) qui pourra prendre une décision. Si cela n’est pas une option, il faut espérer que la communauté vous fasse suffisamment confiance pour prendre une décision impartiale. De fait, il est extrêmement important que cela soit le cas ! Même s’il paraît évident que vous ne devez pas prendre une décision incorrecte en votre faveur, vous ne devez pas non plus décider d’être injustement dur envers vous-même pour compenser. Faire ainsi donne une image biaisée de comment les décisions doivent être prises en REL Convivial, ce qui peut, à long terme, causer de la confusion et de la frustration. Bien qu’il faille toujours accompagner vos décisions par des explications, particulièrement en REL Convivial où l’accent est mis sur l’éducation, cela devient encore plus important lors de votre propre match. Expliquer tout le raisonnement qui précède une décision aide à améliorer la confiance que votre adversaire peut avoir dans votre décision. Cela peut également aider d’avoir une copie du JAR (Judging at Regular) sur vous afin de pouvoir justifier vos décisions si besoin.

Quelques derniers commentaires : n’hésitez pas à demander de l’aide ! Beaucoup de tournois n’ont pas besoin d’un arbitre certifié pour leur gestion et vous vous rendrez souvent compte que les joueurs sont heureux de vous aider. Cela peut également être une bonne façon d’identifier les joueurs qui peuvent être intéressés par l’arbitrage et commencer à construire votre petite communauté d’arbitres locaux.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

L'adresse courriel ne sera pas publié. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

You will not be added to any email lists and we will not distribute your personal information.