Une erreur monumental

Amy joue contre Nigel dans un PPTQ en Modern, avec son deck Eldrazi. Elle contrôle un Monument Eldrazi, un Supplanteur eldrazi, un Engendreur céleste eldrazi et quelques terrains.

Amy dégage ses permanents, pioche et attaque avec toutes ses créatures. Pendant qu’il réfléchi comment bloquer, Nigel remarque que la capacité du Monument Eldrazi aurai du se déclencher et appelle un arbitre. Amy admet qu’elle a oublié la capacité et demande si elle peut utiliser son Supplanteur eldrazi pour exiler et remettre en jeu l’Engendreur céleste eldrazi pour mettre un jeton et le sacrifier?

Que faites vous pour réparer la situation? Est-ce qu’Amy peut faire ce qu’elle demande?

N’hésitez pas à participer sur Judge App (https://apps.magicjudges.org/forum/3980/) et Facebook (https://www.facebook.com/groups/1191969180942292/)

Traduit par Stéphane Gobe

Solution:
Amy reçoit un warning pour Missed Trigger puisque la capacité déclenché de Monument Eldrazi est défavorable. On pourrai penser que la capacité a une action par défaut mais comme elle dit “si vous ne pouvez pas” au lieu “si vous ne le faites pas”, la capacité va aller dans la pile au lieu d’être résolue immédiatement. Demandez à Nigel si il veut que la capacité aille dans le pile et si oui, Amy peut répondre. Concernant le question d’Amy, l’IPG dit:

No player may make choices involving objects that would not have been legal choices when the ability should have triggered.

Cela veut dire que le nouveau jeton ne sera pas un choix légal et comme Engendreur céleste eldrazi devient un nouvel objet en changeant de zone, il ne sera pas un choix légal non plus.

Le trésor enfoui

Andrea et Norman se sont présenté à chacun leur deck pour la Partie 1, lors d’un PPTQ en Modern. Norman fait un mélange en faisait des tas du deck d’Andrea et demande ensuite : “Donc tu joues 61 cartes ?” Andrea répond “Quoi ?! Non…” et vérifie rapidement sa réserve : elle contient 15 cartes. Ils vous appellent pour résoudre la situation.

En regardant le deck d’Andrea, vous trouvez un jeton de Trésor dans une pochette de la même couleur celles qui protègent les cartes du deck qui a été présenté.

Que faites-vous ?

N’hésitez pas à participer sur Judge App (https://apps.magicjudges.org/forum/3980/) et Facebook (https://www.facebook.com/groups/1191969180942292/)

Traduit par Stéphane Thirard

Solution:
Il n’y a pas d’infraction ! Retirez le jeton trésor du deck, et laissez les joueurs continuer leur partie. Les jetons, même s’ils sont avec les mêmes protège-cartes que le jeu, ne sont pas considérés au moment de déterminer la légalité du deck. Conseillez quand même les joueurs d’être prudents, et qu’il est préférable de changer de couleur de pochettes pour les jetons.

Confidence confidentielle du confident

Anker joue contre Nite dans un PPTQ Modern. Anker contrôle Dark Confidant. Il dégage ses permanents, pointe sa créature et dit “trigger confident” et pioche une carte, puis dit “je peux piocher pour mon tour?”. Nite appelle un arbitre et explique qu’Anker n’a pas révélé la carte qu’il a mis dans sa main avec la capacité déclenchée d’obscure confident.

Que faites-vous?

N’hésitez pas à participer sur Judge App (https://apps.magicjudges.org/forum/3980/) et Facebook (https://www.facebook.com/groups/1191969180942292/)

Traduit par Stéphane Gobe

Solution:
C’est un classique GPE-HCE (game play error – hidden card error). Il s’agit de l’exemple donné dans l’IPG 2.3. Nite va regarder la main d’Anker, choisir une carte qui sera remise sur le dessus de la bibliothèque. Ensuite, la capacité déclenché d’Obscur confident est résolue correctement. Anker reçoit un warning.

Pas si vite, Mr Monstrosaure

Albert joue contre Nathalie dans un PPTQ. Nathalie a tout ses permanents engagés. Albert dégage ses permanents au tour 5. Il pioche pour son tour, engage ses quatre terrains avec une main puis pose un terrain et Monstrosaure chargeur  directement en jeu engagés et dit “j’attaque à 5”. Nathalie dit “je prends 5”. Au moment d’ajuster les points de vie, Nathalie remarque qu’Albert a joué Carrière de pierre et appelle un arbitre. Quand vous demandez à Albert, il précise qu’il voulait jouer vite pour ne pas perdre de temps et a malencontreusement joué le mauvais terrain. Quand vous vérifiez la main d’Albert, vous voyez qu’il a trois montagnes.

N’hésitez pas à participer sur Judge App (https://apps.magicjudges.org/forum/3980/) et Facebook (https://www.facebook.com/groups/1191969180942292/)

Traduit par Stéphane Gobe

Solution:

La première chose que nous devons identifier est quel est le mode de pensés qui a traversé l’esprit d’Albert quand il a joué son terrain. Est-ce un problème de dextérité avec pour résultat de mettre le mauvais terrain en jeu? Y-a-t-il eu une mauvaise interprétation de ce que fait le terrain? Au final il nous reste la question de quel est la meilleure réparation ici?

1- Pas de pénalité, mettre le bon terrain en jeu et admettre que cela est une erreur de dextérité.
2- GRV venant du fait qu’un terrain arrive en jeu dégagé alors qu’il aurai du entrer en jeu engagé. Revenir en arrière juste avant que le terrain soit joué (note: techniquement il s’agit de la même chose que le 1 mais dans ce cas nous allons mettre une pénalité).
3- GRV venant du fait de lancer une créature sans avoir le mana pour la payer. Revenir en arrière avant que le sort ne soit lancé.

Bien sur nous ne sommes pas en face d’un vrai call, mais sur internet, en train de discuter. Il est difficile d’évaluer la situation clairement. L’intention en écrivant ce scénario et ce qui c’est réellement passé, est qu’Albert voulait mettre un terrain dégagé en jeu, mais en ce précipitant, a pris le mauvais dans sa main.

C’est bien une erreur de dextérité, et bien que la solution 1 semble intéressante, elle n’est pas supportée par l’IPG. L’option 2 a un résultat identique mais est belle et bien supporté par l’IPG.

La réponse est donc un GRV. Nous devons revenir en arrière au moment ou l’erreur a eu lieu (mettre un terrain en jeu dégagé qui aurai du entrer en jeu engagé). Nous enlevons les dégâts lié au combat si ils ont étés notés, remettons le monstrosaure et le terrain dans la main d’Albert et dégageons les 4 autres terrains. Albert reçoit un Warning pour violation des règles du jeu (GRV). Nathalie reçoit un Warning pour Failure to Maintain Game State.

Un dernier point à noter. On pourrait penser qu’il y a un moment dans la partie juste avant que le terrain n’arrive en jeu, en attente, mais après qu’Albert a décidé de mettre ce terrain. On pourrait alors revenir à ce moment là et mettre le terrain en jeu engagé. Ma compréhension des règles me fait dire que ce n’est pas un retour en arrière légal. Cela reste un point ouvert cependant.

Champion(ne) de quoi ?

Patrick joue son jeu Don du Dieu-Pharaon lors d’un tournoi Standard en niveau d’arbitrage Compétitif.
Voici sa liste de jeu :

22 LANDS

14 CREATURES

4 Angel of Invention
4 Champion
3 Minister of Inquiries
3 Sacred Cat

14 INSTANTS and SORC.

10 OTHER SPELLS

SIDEBOARD

Sa liste correspond à son jeu, sauf qu’il joue 4 Championne d’esprits dont le nom n’est pas correctement enregistré sur sa liste.
Que faites-vous ?

N’hésitez pas à participer sur Judge App (https://apps.magicjudges.org/forum/3980/) et Facebook (https://www.facebook.com/groups/1191969180942292/)

Traduit par Jérôme Pagola

Solution:
C’est un problème de liste de jeu : celle-ci est illégale car “Champion” n’est pas le nom d’une carte légale en Standard. L’IPG nous autorise à ne pas appliquer cette pénalité si l’on croit que “ce qui est écrit sur la liste du joueur est évident et sans ambiguïté”. Une recherche rapide sur l’Oracle nous donne plusieurs créatures légales en standard avec “Champion” dans leur nom. L’une d’entre-elles, Championne au fléau solaire, est mono-blanche et pourrait raisonnablement être incluse dans le jeu Bleu-Blanc Pharaon.

De ce fait, il y a une ambiguïté sur ce que la ligne “Champion” est censée représenter, nous appliquons donc la pénalité.
Patrick reçoit un Game Loss pour Tournament Error- Deck List Problem. On met à jour sa liste pour inclure le nom complet “Championne des Esprits” Nous avons identifié que “Champion” n’était pas le nom complet d’une carte légale dans le format, et d’autres cartes du standard ont “Champion” dans leur nom. La liste n’est pas évidente, car Championne au fléau solaire est une carte potentiellement jouable dans le jeu.

Un poitn supplémentaire: La décision est final est à prendre par l’arbitre. Une connaissance basique du format nous dit qu’il s’agit clairement de Championne des Esprits. Avec une meilleure connaissance encore, Championne au fléau solaire peut avoir du sens en tant que bonne carte dans l’archetype. Avec une grosse connaissance de l’archetype, il est clair que jouer ce jeu sans Championne des Esprits est extrêmement improbable.

Notre réponse est que cette situation n’est pas évidente, donc sanctionnez d’un Game Loss.

Voici un bon conseil dans ce genre de situation : s’il l’on doit avoir une discussion pour savoir si c’est évident ou non, c’est que ce n’est probablement pas évident.

Etre à court de pochette

Amy s’assoit pour jouer la première ronde d’un PPTQ en paquet scellé contre Neve. La ronde vient de commencer. Amy appelle un arbitre car elle découvre qu’elle a une carte en trop dans son deck. Elle vous dit qu’elle a exactement 40 pochettes et qu’en mettant ses cartes dedans, elle se retrouve avec une carte en trop. Elle n’est pas sûr de savoir quelle carte est en trop. Vous rapportez rapidement sa liste de deck et vous confirmez qu’elle a enregistrer 41 cartes dans son deck principal. Elle n’a pas d’autre pochette et la ronde est commencée depuis 4 minutes.

Que faites-vous pour faire en sorte qu’Amy et Neve jouent. Quelles infraction et pénalité, s’il y en a, appliquez-vous?

N’hésitez pas à participer sur Judge App (https://apps.magicjudges.org/forum/3980/) et Facebook (https://www.facebook.com/groups/1191969180942292/)

Traduit par Stéphane Gobe

Solution:
Il ne s’agit pas d’un problème de Decklist car le deck qu’Amy a présenté correspond à ce qu’il y a de noté sur sa decklist. Amy sait qu’elle voulait jouer un deck de 40 cartes mais elle construit un deck de 41 cartes et a noté cela. Il n’y a pas d’infraction ni de pénalité. Amy a 10 minutes pour faire en sorte que son deck soit jouable. Petite note supplémentaire: Nous sommes déjà bien avancé dans la ronde et une importante extension du temps va être donnée. Aider Amy peut s’avérer une façon utile d’utiliser son temps pour faire démarrer le match plus rapidement.

Un Gideon peut en cacher un autre

Abel joue dans un PPTQ Standard contre Nick. Il engage 4 plaines et déclare ‘je lance Gideon, allié de Zendikar et met une carte de sa main en jeu. Il dit ensuite ‘je fais un chevalier’ et met un jeton 2/2 Chevalier Allié en jeu et dit ‘à ton tour’. Nick pioche puis commence à évaluer la situation de le table de jeu et remarque que la carte en jeu n’est pas Gideon, allié de Zendikar mais Gideon des Épreuves. Les joueurs appellent un arbitre et quand vous arrivez, vous vérifiez qu’il y a bien un Gideon, allié de Zendikar dans la main d’Abel, il a juste mit la mauvaise carte en jeu.

Que faites vous?

N’hésitez pas à participer sur Judge App (https://apps.magicjudges.org/forum/3980/) et Facebook (https://www.facebook.com/groups/1191969180942292/)

Traduit par Stéphane Gobe

Solution:
Abel reçoit un Warning pour Game Rule Violation (violation d’une règle du jeu) et Nick reçoit un Warning pour Failure to Maintain Game State (échec à conserver un état de la partie légal). Revenez en arrière au moment de l’erreur, en incluant le fait de remettre une carte aléatoire de la main d’Abel sur le dessus de sa bibliothèque. Engagez tous les terrains nécessaire, enlevez le jeton Chevalier, remettez Gideon dans la main d’Abel et dégagez les terrains d’Abel.

Un point sur une déviation possible:

Il est possible d’échanger les deux Gideon. C’est une déviation qui n’a pas un caractère Exceptionnelle et Significative pour pouvoir l’appliquer. Spécialement dans ce cas ou, après avoir fini le retour en arrière, il est à peu près certain qu’Abel va simplement rejouer le bon Gideon et la partie va continuer comme convenue. On peut imaginer un scénario ou échanger les cartes est correct mais il est fortement recommander de ne pas aller dans cette voir sauf nécessité absolue.

Une pensée éclairée

Lors d’un PPTQ en format Modern, Atari joue contre Nintendo. Lors de son premier tour, Atari joue une île et passe son tour. Nintendo joue une Citadelle de Sombracier et une Lantern of insight et passe son tour après que les deux joueurs aient révélé la carte du dessus de leur bibliothèque respective.
Lors de l’étape de fin de tour de Nintendo, Atari lance un Thought scour en se ciblant elle-même. Il se résout et Atari met les 3 cartes du dessus de sa bibliothèque dans son cimetière, puis retourne la carte suivante du dessus de sa bibliothèque, et commence à la piocher.
Alors qu’elle est en train de piocher, Nintendo se rend compte de ce qu’il s’est passé, l’arrête et appelle un arbitre.

Que faites-vous ?

Arbitres, participez à ce scénario sur Judge Apps en français et en anglais ou directement sur le groupe Facebook!

Solution:
Atari reçoit un Warning pour GRV (violation des règles du jeu). Elle a mit une carte supplémentaire dans son cimetière avec Thought scour.

Comme toutes les cartes sont révélées, avoir presque pioché la carte du dessus de la bibliothèque n’est pas une infraction.

Nous pouvons appliquer la réparation partielle suivante:

“If an object is in an incorrect zone either due to a required zone change being missed or due to being put into the wrong zone during a zone change, the identity of the object was known to all players, and it can be moved with only minor disruption to the current state of the game, put the object in the correct zone.”

Mettez la troisième carte mise au cimetière dans la main d’Atari, et faites en sorte que la carte qu’Atari était sur le point de piocher, soit mise sur le dessus de la bibliothèque, puis laisser la partie reprendre et continuer.

Parle à ma main !

Anya joue contre Natalie au jour 1 d’un grand prix. A la deuxième partie de leur match, Anya active la première capacité de son Libérateur des cryptes, défausse une carte et dit « je crée un zombie ». Elle cherche dans sa boite « Age de la destruction », qu’elle utilise pour son deck, un jeton zombie mais qu’elle ne trouve pas immédiatement. Elle met alors le contenu de la boite sur la table. Elle cherche encore, trouve les zombies, et remet le reste des cartes dans la boite. La partie reprend et Anya et Natalie découvrent toutes les deux que les quatre cartes de la main d’Anya ont disparues. Elles appellent un arbitre, et vous trouvez 19 cartes dans la boite d’Anya, séparées par les jetons zombies en deux groupes de 8 et 11 cartes.

Vous investiguez et confirmez qu’Anya doit avoir 4 cartes en main considérant l’état de la partie et le nombre de tour qui sont passés.

Que faites vous ?

Arbitres, participez à ce scénario sur Judge Apps en français, en anglais ou directement sur le groupe Facebook !

Solution
Merci pour votre participation. Voici la réponse de ce scénario

Il s’agit bien d’un HCE (Erreur de carte cachée). Des cartes d’un set caché, la main d’Anya, sont allées dans un autre set caché, la réserve d’Anya.

Voyons un peu les autres prérequis pour prendre en compte le HCE:

Originally posted by IPG 2.3 Definition, in part:

A player commits an error in the game that cannot be corrected by only publicly available information and does so without his or her opponent’s permission.

Cela est vrai. Nous ne pouvons pas réparer l’erreur avec des informations publiques et comme nous sommes à la deuxième partie, nous ne pouvons même pas la réparer en consultant la liste de deck d’Anya.

Originally posted by IPG 2.3 Definition, in part:

This infraction only applies when a card whose identity is known to only one player is in a hidden set of cards both before and after the error.

La réserve et la main d’Anya ne sont connues que d’elle donc cela est vrai aussi.

Originally posted by IPG 2.3 Definition, in part:

This infraction does not apply to simple dexterity errors, such as when a card being pulled off the library sticks to another card and is seen or knocked off the library. The cards themselves must be part of a distinct set intended by the player.

Anya n’avait pas l’intention de mettre sa main dans sa réserve, mais cela n’est pas un erreur de dextérité. Anya a manipulé intentionnellement chaque set de cartes, donc cette exception ne s’applique pas.

Originally posted by IPG 2.3 Additional Remedy, in part:

If a set affected by the error contains more cards than it is supposed to contain, the player reveals
the set of cards that contains the excess and his or her opponent chooses a number of previously unknown
cards sufficient to reduce the set to the correct size. These excess cards are returned to
the correct location.

Ce passage nous donne la réparation, si nous considérons que nous avons bien à faire à un HCE ce qui semble être le cas.

Avant de conclure définitivement, considérons l’autre option: Deck Problem (Problème de Deck)

Originally posted by IPG 3.5 Description:

The contents of a deck or sideboard do not match the decklist registered and the decklist represents what the player intended to play.

Cela est vrai dans notre situation. La réserve d’Anya contient 19 cartes et son deck 56 ce qui ne correspond pas à sa liste de deck. Cependant, pour décider que cela est un HCE, nous devons trouvons quelle infraction correspond à la cause première. Ici il s’agit de l’action de mettre des cartes supplémentaire dans la réserve, pas le fait qu’il y ai trop de cartes dans la réserve. Il y a bien HCE et DP mais HCE est l’infraction que nous retenons, et la réparation se fera en conséquence.

Anya reçoit un Warning pour HCE (Erreur de carte cachée). Elle a mit des cartes supplémentaire dans sa réserve et cela ne peut pas être réparer avec des informations publiques. Natalie regarde les 19 cartes qui sont dans la boite d’Anya et en choisi 4 qui deviennent la main d’Anya.

Il s’agit d’une situation réelle qui est arrivée sur un GP. Bien sur n’hésitez pas continuer les discussions sur le sujet.

Les scénarios du Knowledge Pool sont traduits en français par Jérôme Pagola, Stéphane Thirard et Stéphane Gobe. Merci à eux !

Sonderstruck

Lors d’un Open Legacy en REL Competitif, Amon lance une Sonde gitaxienne en payant 2 points de vie et en ciblant Nikki, qui répond par Remue-méninges. Amon lance Counterspell (Contresort) en ciblant le remue-méninges. Nikki répond en lançant Daze (Hébétude), en remontant son ile volcanique dans sa main, laissant son plateau de jeu vide. Pendant que Nikki résout son remue-méninges, Amon dit “Go !”, et ainsi, Nikki dégage ses permanents et pioche pour son tour. A ce point, Amon réalise que la sonde n’a jamais été résolue et appelle un arbitre.

Que faites-vous ?

Arbitres, participez à ce scénario sur Judge Apps

Solution
Le problème réside dans le raisonnement pour ne rien faire. Bien que nous considérons les implications stratégiques, notre but n’est pas d’arriver à la solution « la plus sympathique pour le joueur qui a fait l’erreur », mais plutôt à “la moins perturbatrice”. Alors que le retour en arrière implique légèrement plus d’information dans l’équation, notre solution complète ce retour, car il perturbe moins que ne pas résoudre la sonde du tout.

Amon reçoit un Warning pour Game Rule Violation, et Nikki un Warning pour Failure to Maintain Game State. Revenez jusqu’au point où la sonde est le seul objet sur la pile. En inversant la pioche de Nikki, choisissez une carte au hasard. l’ile volcanique n’est pas exclue car elle aurait pu être remise avec le remue-méninges.

Comme nous l’avons fait remarquer quelques semaines auparavant, ne pas revenir en arrière est toujours une réponse correcte.

Les scénarios du Knowledge Pool sont traduits en français par Jérôme Pagola, Stéphane Thirard et Stéphane Gobe. Merci à eux !